Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Zack & Lili

Zack & Lili

Toi qui a le fou-rire facile et légèrement cynique, tout en aimant profiter des petits plaisirs de la vie, sois le "bienviendu" chez moi...


Lettre ouverte à l'abhorrée

Publié par happylili sur 15 Février 2012, 10:21am

S.,

 

j'ai appris hier, au hasard d'une conversation, que tu poses des questions sur ma vie à nos connaissances communes. Tu joues celle qui souhaite savoir comment je vais ou si je me porte bien. Tu accueilles les nouvelles en feignant le ravissement, et tu sembles toutefois étonnée que malgré les années, ceux qui m'appréciaient et me côtoyaient continuent de le faire.

 

Pendant 5 ans 1/2, tu m'as pourri la vie, aidée en ça par ton "disciple". Ta copine et toi n'avez eu de cesse que de me démolir petit à petit, au gré de vos humeurs et de vos remarques perfides.

 

J'ai connu grâce à vous l'angoisse de monter dans ma voiture pour aller bosser, le stress de la journée à venir, la peur du dimanche soir qui invariablement, amène à un nouveau lundi.

 

Ton acolyte et toi pourriez écrire à quatre mains un mode d'emploi du harcèlement moral au boulot, ou comment foutre en l'air pour un moment la dernière arrivée, qui a le malheur de vous déplaire par sa seule présence. Je pourrais y ajouter un codicille résumant les conséquences que cela entraîne.

 

A l'époque, je n'ai pas su me défendre. J'ai cherché à tout prix à m'intégrer à votre groupe, à avoir votre assentiment. Je vous ai raconté ma vie privée, ai sollicité vos conseils, je vous ai même fait entrer chez moi ! Je vous ai donné le bâton pour me battre.

 

Quant ton binôme est parti, S., d'un coup tu t'es rapprochée de moi, commençant par me proposer un café, finissant par m'offrir un cadeau à la naissance de mon aîné. Même ça, tu as réussi à l'instrumentaliser...

 

Tu m'as joué la mélodie de l'amitié vraie, et en gourdasse naïve, j'ai plongé.

 

Il faut dire que tu es douée. Effrontément. Quiconque saura de qui je parle dans ces lignes aura du mal à me croire, à moins d'avoir eu la malchance de ne pas te plaire. Et pourtant...

 

Je dois te reconnaître une grande intelligence : on ne peut pas tromper tant de gens sans un minimum de savoir-faire. Il est juste dommage que tu gaspilles tes capacités à faire souffrir ceux qui ne te reviennent pas.

 

Un jour, je ne m'écorcherai plus la bouche à prononcer ton nom. Un jour, mon coeur ne manquera plus de battement à l'idée de te croiser. Un jour, je ne gaspillerai plus mon temps à ressasser ce que tu m'as fait.

 

Ce jour-là, l'indifférence aura remplacé la douleur et l'incompréhension. Alors, tu auras retrouvé la place que tu mérites dans ma vie : aucune. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

steph 24/02/2012 18:56

S comme moi mais ca peu pas être moi c est sur jamais je ferais du mal a quelqu un de super comme toi mais oui je prend souvent de tes news gros bisous ma belle

happylili 16/05/2012 20:14



3 mois + tard, je te dis que moi aussi je t'aime !



ZANSU 19/02/2012 16:17

Que s'est-il passé, mon adorée, pour qu'une telle bouffée de chagrin t'assaille le coeur ? Je suis comme supermari, bête, mais surtout rancunière et s'il a besoin d'un coup de main pour casser la
gueule à qqn, je suis prête. Quoique moi je serais plus apte à casser les guiboles à coup de béquilles...
Je t'aime

SuperMari 17/02/2012 14:40

Certains ne savent peut-être pas que je suis rancunier (oui je sais que c'est très vilain mais on se réinvente pas !) et y en a deux que si devais croiser, j'pourrais leur faire bouffer leur
méchanceté à grand coups de têtes ou à grands renforts de "guifs dans t'gueule" comme on dit chez nous. Je t'aime mon anmour et tes enfants aussi : c'est ça l'essentiel

lilie972 15/02/2012 15:59

C'est qui cette maichante que je lui refasse le portrait à coups de plat de coutelas !?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents